raboteux


raboteux

raboteux, euse [ rabɔtø, øz ] adj.
• 1531; de rabot
1Dont la surface présente des inégalités, des aspérités. inégal, rugueux. Un terrain, un sol pierreux et raboteux. « Les sentiers raboteux de la garrigue » (A. Gide).
2Fig. (1564) Littér. Style raboteux, rocailleux, rude, heurté. « Ses vers contournés, raboteux » (Henriot).
⊗ CONTR. Égal, uni. ⊗ HOM. Raboteuse.

raboteux, raboteuse adjectif (de rabot) Dont la surface est inégale et présente des aspérités. Littéraire. Se dit d'un style à l'expression heurtée, sans harmonie. ● raboteux, raboteuse (synonymes) adjectif (de rabot) Dont la surface est inégale et présente des aspérités.
Synonymes :
- âpre
- inégal
Contraires :
- égal
- uni
Littéraire. Se dit d'un style à l'expression heurtée, sans harmonie.
Synonymes :
Contraires :
- aisé

raboteux, euse
adj.
d1./d Noueux, inégal (en parlant d'une surface). Planche raboteuse.
d2./d Fig., litt. Rude, sans élégance ni fluidité.

⇒RABOTEUX, -EUSE, adj.
A. — Dont la surface présente au contact des inégalités, des aspérités. Synon. inégal, râpeux, rêche, rugueux; anton. égal, lisse, poli. Le chèvre-feuille rampant embrasse de ses guirlandes de fleurs le tronc rond et raboteux du chêne (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 87). Le sens du toucher nous fait connaître l'état des surfaces: elles sont égales et polies, elles sont rudes, raboteuses, inégales (BROUSSAIS, Phrénol., 1836, p. 481). Un vieux bonhomme, muni d'un long cou pelé, raboteux et rose qui fait penser au cou d'une volaille déplumée par la maladie (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 85).
En partic. [En parlant du sol d'un chemin] Synon. âpre, caillouteux, inégal, rocailleux. Pavé raboteux. Les chemins durs, raboteux et mal entretenus, qu'on trouve dans la plupart des provinces voisines (TOCQUEVILLE, Anc. Rég. et Révol., 1856, p. 330). Le reste (...) n'était que sentiers plus ou moins raboteux et accidentés (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 27).
B. — Au fig., vieilli
1. [En parlant (du caractère, du comportement) d'une pers.] Qui manque d'aménité. Synon. fruste, revêche, rude. Votre titre et les manières peut-être un peu raboteuses des gens qui pensent comme vous sur les trois quarts des questions, vous empêchent de les voir (STENDHAL, Armance, 1827, p. 144). Montlosier, esprit abrupt et un peu rustique, raboteux pour ainsi dire, n'avait guère souci de la liaison dans les idées (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 5, 1852, p. 474). À la constance des Laborderie il opposa une constance plus serrée, un entêtement raboteux, spasmodique; mais dont la ligne tourmentée ne se brisa pas une fois (GENEVOIX, Assassin, 1948, p. 87).
2. [En parlant (du style, de la composition) d'une œuvre littér.] Qui est heurté, inégal. Synon. hérissé, rocailleux, rude. Style raboteux. J'ai poli le plus que j'ai pu certains endroits raboteux, et en somme je crois que cela est plus présentable (MÉRIMÉE, Lettres Delessert, 1870, p. 192). La conduite du discours était malhabile et raboteuse. Il n'importait et il le savait bien. Éclatait partout une puissance d'affirmation qui avait sa source dans la vie même (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p. 289).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1540 « (surface, sol) qui présente des aspérités » (Le Pourpoint fermant à boutons ds Rec. de poés. fr. des XVe et XVIe s., éd. A. de Montaiglon, t. 4, p. 273: mains [...] raboteuses); 2. 1657 « (style) rocailleux, rude, heurté » (GOMBAULD, Epigrammes, l. 2 ds RICH. 1680). Dér. de rabot; suff. -eux. Fréq. abs. littér.:47.

raboteux, euse [ʀabɔtø, øz] adj.
ÉTYM. 1539; de rabot.
1 Dont la surface présente des aspérités, des inégalités désagréables au contact. Inégal, rêche, rude, rugueux, scabreux (→ Cygne, cit. 3; égal, cit. 31). || Un terrain, un chemin, un sol pierreux et raboteux. Âpre, difficile. || Le sillon raboteux (→ Herse, cit. 1).
1 L'écorce tantôt nue, et tantôt raboteuse,
Lui déchirait les mains ou les faisait glisser.
Deux fois il retomba (…)
Florian, Fables, I, 21.
2 Il avait tiré parti des lieux les plus raboteux et accordé, par la plus heureuse harmonie, la facilité de la promenade avec l'aspérité du sol, et les arbres domestiques avec les sauvages.
Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, p. 43.
3 Marie, qui se plaignait sans cesse de ses cors, montrait peu d'enthousiasme pour les sentiers raboteux de la garrigue (…)
Gide, Si le grain ne meurt, I, II, p. 54.
Rare. || Une planche, une poutre raboteuse.
2 (1657). Fig., littér. || Style raboteux, rocailleux; rude, heurté. || Une prose raboteuse. || Style incorrect (cit. 1) et raboteux. || Des vers contournés, raboteux (→ Mièvrerie, cit. 2).
Littér. (Personnes). Qui est d'un abord et d'une fréquentation difficile. Rude, rugueux.
CONTR. Égal, lisse, poli, uni.
HOM. (Du fém.) Raboteuse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • raboteux — raboteux, euse (ra bo teû, teû z ) adj. 1°   Qui présente des noeuds, des inégalités, en parlant du bois. Une planche raboteuse. 2°   Par analogie, il se dit d une superficie inégale, et particulièrement du terrain, des chemins. •   Il me faut… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • raboteux — Raboteux, [rabot]euse. adj. Il se dit proprement du bois, & signifie, Noüeux, inégal. Le cornoüiller est raboteux. des ais raboteux. Il se dit aussi de toute superficie inégale, & principalement des chemins. C est un païs inégal, pierreux &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • raboteux — Raboteux, Scaber. Chemin raboteux …   Thresor de la langue françoyse

  • RABOTEUX — EUSE. adj. Il se dit proprement Du bois, et signifie, Noueux, inégal. Le cornouiller est raboteux. Des ais raboteux. Des planches raboteuses.   Il se dit aussi De toute superficie inégale, et principalement des chemins, du sol où l on marche. C… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • raboteux — adj., grossier, revêche, rugueux, rude, granité, plein d aspérités (ep. d un fruit, d un légume) ; ridé, ratatiné : grèmolu / gromolu, wà, wè (Annecy, Thônes), grèfnyolu / grofnyolu, (y)wà, (y)wè (Albanais). E. : Grumeleux …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • RABOTEUX, EUSE — adj. Il se dit proprement du Bois et signifie Qui est noueux, inégal. Le cornouiller est raboteux. Des planches raboteuses. Il se dit aussi de Toute surface inégale, et principalement des chemins, du sol où l’on marche. C’est un terrain inégal,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • raboteux ou doubleux de sorgue — Voleur de nuit …   Le nouveau dictionnaire complet du jargon de l'argot

  • Pelkar — raboteux, accidenté Basque …   Glossaire des noms topographiques en France

  • inégal — inégal, ale, aux [ inegal, o ] adj. • 1538; inéqual 1370, refait en inégal, d apr. égal; lat. inæqualis I ♦ Qui n est pas égal à un autre, qui ne sont pas égaux entre eux. 1 ♦ (Au plur.) Dont la quantité, la nature, la qualité diffère dans… …   Encyclopédie Universelle

  • scabreux — scabreux, euse [ skabrø, øz ] adj. • 1501; bas lat. scabrosus, du class. scaber « rude, raboteux » 1 ♦ Littér. Qui crée une situation embarrassante et des risques d erreur. ⇒ dangereux, délicat, périlleux, risqué. Entreprise, question scabreuse.… …   Encyclopédie Universelle